© 2000-2015 LC    
webediteurs.org

webediteurs.org


Sam 21 oct. 2017 - 08:54

Population et habitat

Habitat traditionnel

Le terrain permet de creuser partout des puits et chaque ferme possèdait le sien, ce qui aura favorisé l'habitat dispersé, les fermes étant placées non en un village central mais isolément sur leur domaine.
L'habitat le plus ancien est désormais peu visible car il a souvent été profondément remanié ou rénové.

Les fermes étaient fréquemment composées d'un corps unique de bâtiment, tout en longueur, construites sans soubassement :
ferme

À leur extrêmité y était souvent appuyés un appenti complémentaire sous lescalier permettant d'accéder au grenier. escalier Seules les grosses fermes se voyaient augmentées d'un ou deux corps de bâtiment, au fil de la croissance. A la taille des bâtiments, on pouvait connaître l'importance de l'exploitation et de la famille qui la travaillait.

L'habitation proprement dite consistait en une pièce principale et une ou deux chambres, dotées chacune d'une petite fenêtre. Elle comportait souvent une petite cave à laquelle on accèdait par un escalier raide et bas, en partie couvert, par exemple en passant sous l'escalier menant à la sous-pente. Chaque maison avait son four à pain, dans un petit local extérieur de forme (souvent) arrondie, appuyé à un mur pignon.

La majeure partie du bâtiment, couvert de tuiles plates bourguignonnes ou d'ardoises, était dédiée à l'activité agricole : Ecuries, étables, grange et grenier, ce dernier étant souvent placé au-dessus de l'habitation.



La ferme de Bartassière a été reconstruite, au pied Est du Tureau de la Motte, sur l'emplacement d'une ancienne ferme fortifiée dont les soubassements gisent encore sous le sol :
ferme de Bartassière
A ce bâtiment aujourdhui reservé à l'habitation furent adjoints des dépendances en volume important, d'abord en construction traditionnelle puis, plus récemment en structure métallique.